Rechercher

   
Contactez-nous
Vous pouvez nous contacter via notre formulaire de contact.
Cliquez ici

Présentation et programme de la formation DEJEPS DPTR

Posté le 12/03/10Par Amelie 

Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et des Sports
spécialité Animation socio-culturelle mention Développement de Projets Territoires et Réseaux (DPTR)

Ce diplôme d’État enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (réf. RNCP 4900) est classé au niveau 5 (ex niveau III).

Cette formation en alternance au Diplôme d’État de La Jeunesse, de l’Éducation Populaire et des Sports vise à qualifier des professionnels de l’animation techniciens de l’éducation populaire, capables de concevoir, coordonner une équipe et des projets d’éducation populaire.

Ce Diplôme d’État atteste l’acquisition d’une qualification dans l’exercice d’une activité professionnelle de coordination et d’encadrement à finalité éducative dans les domaines d’activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles.

Télécharger

> la plaquette des formations :

> le dossier de candidature en DEJEPS


La formation

Durée et modalité d’organisation

La formation comporte 1200 heures organisées en alternance : 700 h de formation en centre et 500 h de stage pratique.
Elle s’organise à raison de 7h par jour, 2 jours minimum de formation en centre par semaine.
La formation est organisée pour un effectif de 8 à 22 bénéficiaires.

La formation est construite autour de 4 Unités Capitalisables (UC) correspondant au référentiel. Elle est précédée par une étape de positionnement.

Objectifs pédagogiques

UC 1 – Concevoir un projet d’action

  • Analyser les enjeux du contexte socioprofessionnel
    > Inscrire son action dans le cadre des orientations et des valeurs de l’organisation dans une perspective éducative
    Participer à des diagnostics sur un territoire
    > Inscrire son action dans le cadre des politiques publiques locales
    > Prendre en compte les réalités sociales, éducatives et culturelles des publics concernés
    > Agir dans le cadre des réseaux professionnels et institutionnels locaux.
  • Formaliser les éléments d’un projet d’action
    > Impliquer les bénévoles dans la conception d’un projet d’action> Définir les objectifs d’un projet d’action
    > Proposer des démarches pédagogiques adaptées aux objectifs et aux publics
    > Organiser la mise en œuvre des démarches participatives
    > Concevoir des démarches d’évaluation
  • Définir les moyens nécessaires à la mise en œuvre du projet d’action
    > Composer une équipe d’intervenants
    > Élaborer un budget prévisionnel
    > Négocier avec sa hiérarchie les financements d’un projet d’action
    > Prendre en compte l’impact de son action sur l’environnement professionnel

UC 2 – Coordonner la mise en œuvre d’un projet d’action

  • Animer une équipe de travail
    > Participer au recrutement de l’équipe
    > Animer des réunions au sein de l’organisation
    > Mettre en œuvre des procédures de travail
    > Participer à des actions de tutorat dans l’organisation
    > Faciliter les démarches participatives au sein de l’organisation
    > Accompagner le développement des membres de l’équipe
    > Promouvoir des actions programmées ; représenter l’organisation
    > Concevoir une démarche de communication ; participer aux actions des réseaux partenaires
  • Gérer la logistique des programmes d’action
    > Contrôler le budget des actions programmées ; gérer les partenaires financiers
    > Planifier l’utilisation des espaces de pratiques et des moyens matériels
    > Rendre compte de l’utilisation des moyens financiers
    > Anticiper les besoins en termes logistiques
    > Organiser la maintenance technique
  • Animer la démarche qualité
    > Veiller au respect des procédures de travail
    > Adapter le programme d’action en cas de nécessité
    > Effectuer le bilan des actions réalisées

UC 3 – Conduire des démarches pédagogiques dans une perspective socio-éducative dans le champ d’activité DPTR

  • Définir les cadres de ses interventions pédagogiques
    > Concevoir des démarches éducatives.
    > Inscrire son animation dans le cadre des objectifs de l’organisation.
    > Prendre en compte les différentes approches au sein d’une équipe.
    > Inscrire son action dans une démarche d’éducation populaire.
  • Conduire des interventions pédagogiques au moyen d’un support d’activité pour lequel il est compétent
    > Conduire des apprentissages techniques dans le support d’activité pour lequel il est compétent.
    > Conduire des animations visant l’émancipation des groupes et des individus
    > Accompagner les groupes et les personnes dans la conduite de leurs projets
    > Conduire des interventions pour des groupes informels
  • Encadrer un groupe dans le cadre de ses interventions pédagogiques
    > Veiller au respect de l’intégrité physique et morale des individus dont il a la charge.
    > Gérer la dynamique du groupe.
    > Favoriser la participation de tous.
  • Évaluer les interventions pédagogiques conduites
    > Conduire des démarches d’évaluation avec son équipe.
    > Analyser les écarts entre les objectifs fixés et les résultats constatés.
    > Formaliser des bilans pédagogiques.
    > Rendre compte des actions réalisées
  • Conduire des actions de formation
    > Élaborer des scénarios pédagogiques.
    > Préparer les supports de ses interventions.
    > Mettre en œuvre une situation formative.
    > Adapter son intervention aux réactions des stagiaires
    > Évaluer des actions de formation.

UC 4 – Animer en sécurité dans le champ d’activité

  • Mobiliser des ressources techniques propres au champ d’activité
    > Évaluer les risques objectifs liés aux pratiques dans le champ d’activité.
    > Évaluer ses propres capacités techniques à intervenir dans le champ d’activité.
    > Expliciter les différents éléments des interventions techniques réalisées.
  • Réaliser les gestes professionnels relatif au champ d’activité
    > Informer ses collaborateurs des évolutions réglementaires du champ d’activité et de leurs conséquences.
    > Informer les instances décisionnaires des évolutions réglementaires du champ d’activité.> Mutualiser avec les partenaires extérieurs les informations concernant les évolutions réglementaires du champ d’activité.
  • Anticiper les risques juridiques et techniques dans le champ d’activité 

    > Évaluer l’impact des évolutions réglementaires dans la mise en œuvre de l’activité.
    > Prendre des décisions conservatoires.
    > Préparer la prise de décision.
    > Agir en cas de maltraitance des mineurs.

Contenus et méthodes pédagogiques privilégiées

La formation en centre est constituée de séances de travail en présentiel alternant travail individuel, travail en petits et en grands groupes.

  • Pratiques d’activités et analyse, 
  • Apports théoriques, rencontres de professionnels du champ de l’animation. 
  • Études de cas, échanges de pratiques. 
  • L’analyse de situations professionnelles vécues est menée tout au long de la formation et permet une prise de distance avec la pratique et le terrain.
 

Équivalences et passerelles

La personne titulaire d’un DEJEPS peut également préparer les concours de la fonction publique territoriale (animateur principal de 2ème classe).
La personne titulaire du DEJEPS DPTR peut obtenir des allègements et/ou dispenses dans certains diplômes du champs de l’animation socio-culturel. Il permet d’être dispensé de 4 épreuves sur 7 du BTS Agricole « gestion et protection de la nature » (BTSA GPN).

Pour accéder à la formation

Le public concerné

La formation DEJEPS DPTR  s’adresse à des personnes souhaitant exercer les métiers d’animateur-coordonnateur, animateur de réseau, coordonnateur d’activités, responsable d’animation, adjoint de direction, agent de développement de la vie associative, responsable de secteur.
L’animateur coordonnateur travaille notamment dans le cadre d’associations de jeunesse, d’éducation populaire ou de sport, de collectivités publiques, de regroupements intercommunaux, du secteur médico-social, d’entreprises du secteur marchand ou de l’économie sociale et solidaire…
 
Cette formation est ouverte aux professionnels de l’animation en poste, aux demandeurs d’emploi, ainsi qu’aux personnes en reconversion professionnelle.

 

Les pré-requis – Exigences préalables à l’entrée en formation 

Conformément à la règlementation, pour accéder à la formation, il faut :

  • Être titulaire de l’une des attestation de formation relatives au secourisme : PSC1, AFPS, PSE 1, PSE 2, AFGSU, SST
  • Être titulaire d’un diplôme : de niv. 5 (bac + 2) reconnu par l’état
    ou de niv. 4 dans le champ de l’animation ou du travail social (BEATEP, BPJEPS AS…)
    ou attester d’une formation de niv. 4 (bac) et se prévaloir de 6 mois ou 400h  d’expérience dans l’animation
    ou justifier de 24 mois d’expérience salariée (quel que soit le secteur d’activité) ou bénévole correspondant à 1600h min.

Modalités et délais d’accès

  • Transmettre un dossier d’inscription complet, comprenant les démarches de financement de la formation avant la date limite d’inscription. (cf. plaquette)
  • Accepter les Conditions Générales de Vente des Ceméa
  • Réussir les tests de sélection constitués d’une épreuve écrite et d’une épreuve orale. (cf. dates sur plaquette)

Lieu de la formation

  • à Lille en octobre 2020

Accessibilité aux personnes handicapées

Les locaux sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. 
Concernant les questions d’accessibilité et d’adaptabilité de la formation aux personnes en situation de handicap,
merci de prendre contact avec nos référents handicap > Anthony PRIEM et Mounia REZZOUKI : handicap@cemeanpdc.org

Encourager la mobilité

Pour toutes difficultés liées à la mobilité territoriale, régionale, nationale ou européenne en lien avec la formation, merci de prendre contact avec notre référente mobilité > Rachel PELLIZZARI : rpellizzari@cemeanpdc.org


Tarif et financements

7350 € de frais pédagogiques (soit 10,50 €/h) + 165 € frais additionnels (1)(2)

(1) 15 € de frais de dossier remboursés si le bénéficiaire profite d’une prise en charge du conseil régional (PRF)
(2) 150 € de frais d’inscription exigible à l’entrée en formation (uniquement pour les salariés).

Modes de financement possibles

Le DEJEPS peut être financé dans le cadre :

  • d’un financement personnel,
  • d’un contrat d’alternance : apprentissage (avec le CFA ESSAS) ou professionnalisation
  • du plan de formation de l’employeur,
  • du Compte Personnel de Formation (CPF),
  • d’une prise en charge d’un OPCO (ex : Uniformation),
  • d’une prise en charge financée par le Conseil Régional pour les demandeurs d’emploi dans le cadre du Plan Régional de Formation (1)

Nos responsables de formation sont disponibles afin de vous aider à monter votre projet de formation.


Évaluation & validation de la formation

Modalités d’évaluation

Pour valider la formation, le candidat sera évalué à travers les épreuves suivantes :
  • Validation des UC 1 et UC 2 : Production de documents écrits personnels qui seront l’objet d’un entretien oral pour chacune des UC. Épreuve en centre de formation.
  • Validation de UC 3 et UC 4 : Production d’un document écrit, mise en situation professionnelle et entretien oral. Épreuve sur le lieu d’alternance

Validation des blocs de compétence

Il n’y a pas de durée de validité des UC validées.
Pour valider le DEJEPS et obtenir ce diplôme d’état, le candidat devra valider l’ensemble des 4 Unités Capitalisables (UC).
Nous ne proposons pas de valider cette formation en VAE.

Taux de réussite

80,05 % des stagiaires DEJEPS de 2017 à 2019 formés aux Ceméa Nord-Pas de Calais sont certifiés (hors abandon).


Contacts

Ceméa Nord-Pas de Calais
11 rue Ernest Deconynck – 59000 LILLE
Tél : 03.20.12.80.00 / accueil@cemeanpdc.org

Secrétaire référente > Nadia TALAHARI :ntalahari@cemeanpdc.org
Responsable de la filière et des formations DEJEPS > Djamel TIKOUIRT : dtikouirt@cemeanpdc.org

Référents handicap > Anthony PRIEM et Mounia REZZOUKI : handicap@cemeanpdc.org
Référente mobilité > Rachel PELLIZZARI : rpellizzari@cemeanpdc.org
Référente qualité > Marie José MAIA FONTES : mjmaiafontes@cemeanpdc.org