toutes nos formations BAFA BAFD ...
   
Rechercher

 

Dans et autour de l’école

Action et innovation avec l’école. Un mouvement d’éducation nouvelle complémentaire de l’école publique.

Les Ceméa offrent un cadre de rencontres et d’échanges, des groupes de travail permettant recherche et mutualisation des pratiques professionnelles, et de nombreuses publications pédagogiques (fichiers d’activités, livres, films, cédéroms et sites Internet).

Les Ceméa, association laïque d’éducation populaire, mouvement d’éducation nouvelle, complémentaire de l’école publique, inscrivent leur action dans le cadre du service public d’éducation.
Le rôle de l’école s’inscrit dans un processus de formation tout au long de la vie, dans une perspective d’éducation permanente. D’abord, lieu fondamental d’apprentissage et d’acquisition des connaissances, elle est aussi un lieu d’intégration et d’éducation à la citoyenneté.

Les relations actuelles entre l’Éducation nationale, les collectivités territoriales et les CEMÉA

Notre projet pour l’école n’est pas centré exclusivement, sur le périscolaire, sur les didactiques. Au-delà de la classe et de l’établissement, les CEMÉA souhaitent réfléchir sur le travail en équipe, les relations entre l’école et les parents, l’articulation du temps scolaire et du temps périscolaire, mais aussi au-delà, sur le décryptage des médias, la culture et les activités physiques, les vacances, les voyages, les loisirs… Bref, tout ce qui constitue le quotidien des jeunes et des adultes et contribue à les faire grandir, à les faire devenir des citoyens éclairés, ouverts et responsables, intéresse les CEMÉA. La prise en compte de la globalité de l’enfant impose une coordination entre tous les éducateurs qui interviennent dans et autour de l’école. C’est pour cela que les CEMÉA interviennent déjà dans les IUFM, tant en formation initiale qu’en formation continue – notamment à partir de notre expertise sur le projet – en liaison avec les projets éducatifs locaux. À travers l’Association nationale des CEMÉA, nous articulons recherche et pratique, dans des lieux de réflexion et de conceptualisation. Nous souhaitons créer des groupes d’échanges pour diffuser les démarches d’éducation nouvelle, des pratiques et des expérimentations pédagogiques dans la classe, dans l’école. Ces groupes sont bien entendu ouverts à des praticiens qui ne sont pas forcément des militants. C’est la raison pour laquelle les CEMÉA travaillent avec les collectivités territoriales, dans le cadre des projets éducatifs locaux. Elles sont un des acteurs du service public d’éducation. La nouvelle organisation des compétences des collectivités autorise l’innovation des formes de participation et de partenariat. Elle est une opportunité pour réactiver les propositions de l’éducation populaire qui sont plus que jamais d’actualité. Avec les collectivités territoriales les CEMÉA veulent être de réels partenaires, en coproduction, et non uniquement des prestataires. Nous nous inscrivons dans une logique d’identification du pôle laïque, d’ouverture et de développement.

Les Ceméa, un mouvement d’éducation pour tous, qui participe à la réussite de chacun

Les Ceméa, association laïque d’éducation populaire, mouvement d’éducation nouvelle, complémentaire de l’école publique, inscrivent leur action dans le cadre du service public d’éducation. Ils placent ainsi l’école au cœur de leur action, dans une approche globale des questions éducatives articulant les temps scolaires et non scolaires. Le rôle de l’école s’inscrit dans un processus de formation tout au long de la vie, dans une perspective d’éducation permanente. D’abord, lieu fondamental d’apprentissage et d’acquisition des connaissances, elle est aussi un lieu d’intégration et d’éducation à la citoyenneté.

Les Ceméa, le partenaire de vos politiques éducatives territoriales

L’éducation s’adresse à tous

Elle repose sur trois pôles la famille, l’école, les structures socio-éducatives. L’action de chacun concourt à la construction et à l’épanouissement de la personne. Cela nécessite une continuité, une complémentarité et une cohérence qui respectent les missions spécifiques de chacun de ces trois pôles, d’où la nécessité pour les collectivités territoriales de se doter d’un projet éducatif.

Pour les Ceméa, le projet doit être global et implique l’ensemble des acteurs.

Le projet, qui résulte d’une analyse des besoins locaux et d’une concertation de l’ensemble des acteurs, doit permettre de conjuguer la complexité des réalités contemporaines : diversité et multiplicité des dispositifs, segmentation et sectorisation des questions éducatives, nouvelles organisations des territoires, spécificité des publics. Les Ceméa s’attachent à agir au contact étroit de la réalité du terrain, des publics et des organisations dans leur diversité. Cela conduit à proposer des démarches qui associent des acteurs au plus près des nouveaux territoires et dispositifs. Les Ceméa se proposent de les y aider.

Dans, autour et avec l’école