Rechercher

   
Contactez-nous
Vous pouvez nous contacter via notre formulaire de contact.
Cliquez ici

Retour sur le stage « la pratique du conte en pédopsychiatrie, en psychiatrie générale et en éducation spécialisée »

Posté le 12/03/10Par Redaction 

 

« Si tu ne trouves pas les mots, cherche les images »

 

 

Et si on vous racontait une histoire ? Du 09 au 13 septembre 2019 s’est tenu au sein des locaux Ceméa un stage sur le conte dans le champ de la psychiatrie et du médico-social. Entourés de Pascal Michaud (musicothérapeute) et de Emmanuel De Lattre (conteur, membre de la compagnie Sylenpso), nos stagiaires se sont familiarisé.e.s à la pratique du conte.

Pour nos infirmier.ière.s et éducatrice spécialisée stagiaires, la semaine fut rythmée entre théorie et pratique. Iels ont expérimenté plusieurs exercices comme travailler sur la diction, la posture, le rythme, la respiration, mais aussi apprendre à lire, raconter et inventer des histoires. Un devoir de structuration et d’analyse est alors indispensable. Les participant.e.s furent stupéfait.e.s, iels ne s’attendaient pas à une telle exigence. 

Parmi les attentes exprimées par les stagiaires, celle de mettre en place l’activité avec leur public dans leur service était présente. Les participant.e.s ont d’abord hésité avant de se lancer puis ont pris confiance dans l’appropriation de leurs récits. L’accompagnement et les démarches des deux intervenants ont apporté des méthodes, des idées et des conseils dans l’élaboration de leurs histoires.

Le conte, cette tradition orale et populaire a beaucoup évolué à travers le temps et a désormais une fonction thérapeutique importante. Comme l’a précisé Emmanuel De Lattre « le conte favorise la parole dans un contexte difficile ». L’enfant ou l’adulte, se trouvant dans une situation complexe, peut s’approprier le conte pour le surmonter et l’amener à parler, instaurant ainsi une dynamique coopérative car l’image du conte rentre en résonance avec le souvenir.

Le conte a en lui une puissance, celle de permettre la construction du jeu, de chercher les images, d’amener à débattre afin de créer un échange et de renforcer le lien entre le conte et le conteur. Les stagiaires sont reparti.e.s chez eux la tête remplie d’histoires et de projets pour l’avenir.

Service civique web reporter Mariette Hondermarck