Rechercher

 
Contactez-nous
Vous pouvez nous contacter via notre formulaire de contact.
Cliquez ici
 
l'actualité en direct...
Suivez toute l’actualité de votre Ceméa Nord - Pas de Calais en
vous abonnant à la newsletter ou au flux RSS...
Cliquez ici

Des actions communes autour de l’Europe et des relations internationales des Ceméa en Hauts-de-France.

Posté le 12/03/10Par admin 

Les Ceméa de Picardie et du Nord-Pas de Calais travaillent de concert sur plusieurs actions ou dispositifs autour de la mobilité en Europe et à l’international. Dans cet article vous découvrirez une présentation de 2 principaux chantiers communs au sein de la grande région :

  • Des mobilités des apprenants dans les formations à l’animation professionnelle
  • La plateforme de mobilité « ready to move »

Des mobilités des apprenants dans les formations

Dans le cadre d’un consortium sur la mobilité regroupant 3 associations CEMEA (Normandie, Nord-Pas de Calais et Picardie), nos deux associations – en s’appuyant sur les travaux réalisés au sein du mouvement – développent des départs en mobilité des animateurs professionnels. Dans ce dispositif les différentes promotions BPJEPS et BAPAAT peuvent vivre une mobilité de 14 jours dans un pays Européen, organisée conjointement avec un partenaire.

Au cours de cette mobilité de 14 jours, les stagiaires vivent des situations de formation à l’animation interculturelle et linguistique, ils travaillent sur l’étude du milieu et la découverte de l’environnement. Cette mobilité est l’occasion d’une ouverture sur l’Europe et d’une approche de ses dispositifs. Cette étape de la formation permet de découvrir au sein du pays d’accueil : des pratiques d’animation par de courtes immersions en structure, l’organisation de la société civile, un contexte socio historique et des traditions.

C’est aussi l’occasion de travailler sur la méthodologie de projet, la gestion budgétaire et la pédagogie.

La plateforme de mobilité « ready to move »

Nos deux associations s’impliquent dans la co-construction de politiques publiques. En effet dans les différentes régions de France, des COREMOB (Comité régional de la mobilité européenne et internationale des jeunes) sont pilotés conjointement par des services régionaux de l’Etat (DRJSCS, Rectorat) et le conseil régional. En Hauts-de-France, ce COREMOB a pour mission de coordonner et de mettre en réseau les multiples acteurs de la mobilité, qu’ils soient organisateurs, accompagnateurs ou financeurs. Cette plateforme a été lancée sous l’appellation de « Ready to move ».

Les Ceméa sont impliqués dans le pilotage global de la coordination de la plateforme « Ready to move » dans le Nord-Pas de Calais et dans la coordination du volet formation en Picardie.

Au-delà de ces responsabilités spécifiques, cette plateforme permet de mettre à disposition des jeunes de l’information dans les territoires et d’assurer la présence de relais compétents pour accompagner des projets de jeunes (16 points relais actuellement). Ce projet « Ready to move » développe aussi une offre de formation à destination des professionnels en contact avec les publics concernés par les mobilités. Des jeunes « ambassadeurs de la mobilité » dans le cadre d’un service civique sont répartis dans la région, auprès des relais locaux, pour agir localement et sensibiliser les publics. Pour notre mouvement, c’est une opportunité dans la valorisation de l’engagement militant.

Ces deux dispositifs (Consortium Erasmus mobilité des apprenants, Plateforme Ready to move) permettent à nos deux associations un travail commun.  Il faut poursuivre ce travail commun dans la vie du mouvement par des rencontres et des actions communes permettant aux deux groupes d’activité et de recherche pédagogique autour de l’interculturel et de la mobilité européenne et internationale de travailler à des convergences.