Rechercher

   
Contactez-nous
Vous pouvez nous contacter via notre formulaire de contact.
Cliquez ici

Embarquement pour Grenoble au Congrès des CEMÉA du 19 au 23 août 2015

Posté le 12/03/10Par admin 

Chères militantes et militants,

Nous vous conseillons de couper votre poste de télévision, de baisser le son de la musique ou de la radio, de mettre votre téléphone en mode avion car…
Cet article nécessite toute votre attention.

Congrès- Embarquements des militants

C’est parti !
La préparation du congrès national de notre mouvement est lancée !

L’embarquement est possible dès maintenant, pour un atterrissage le 19 août 2015 à Grenoble.
Pour réserver votre billet ou nous signifier votre envie d’y participer, le ticket d’embarquement c’est par ici

Passons aux choses sérieuses… Ce congrès sera un congrès différent,
mais encore …

Ce congrès sera politique, engagé.
Ce congrès sera celui du mouvement ! Des militantes et des militants qui inventent, qui proposent,
qui osent !
Ce congrès sera celui qui doit nous engager vers « demain », nous inviter à penser ce que nous voulons faire de nous-même.

Ce congrès sera celui du bouillonnement, de l’effervescence, de ces agitations géniales et modestes à la fois qui inventent le futur.
Pour lire en entier la Lettre Repère et Actions

Trois dynamiques pour s’engager vers demain
Pour se préparer au congrès, nous nous pencherons en région sur les 3 axes décidés pour le réseau par le GDC, Groupe de Direction du Congrès.

1er axe : analyser notre environnement

Interroger, poser la question du développement du mouvement suppose de comprendre dans quels espaces, dans quels environnements nous devrons situer et porter nos actions de demain. Dans un monde en constante mutation, il est nécessaire de tenter de comprendre ce qui est à l’œuvre aujourd’hui à la fois dans les champs que nous couvrons, mais également dans les Territoires, du local à l’international.
Pour conduire efficacement un tel travail d’analyse, il faut à la fois le faire entre nous mais surtout le faire avec « d’Autres ». Des partenaires, des acteurs des territoires, sont autant de ressources pour nous aider à mieux comprendre les évolutions, à identifier les enjeux de demain.
Mais il s’agit aussi de questionner notre propre place dans ces environnements, ce que nous faisons, ce que nous devrions faire. Nous sommes un acteur parmi d’autres des espaces éducatifs ici et là-bas, en France, en Europe et dans le monde.

2ème axe : les focus pour mettre dans la lumière des actions des CEMEA

Faire le zoom sur des actions des CEMEA. Des actions que nous faisons déjà, avec ou sans partenaires extérieurs, des actions « originales » parce que conçues, inventées par des équipes de militantes et de militants comme autant de réponses « sur mesure » à de véritables besoins d’un public, d’un territoire. Ces actions sont parfois inconnues, méconnues et très souvent peu ou pas socialisées à l’échelle du réseau.
Les identifier et en analyser l’origine, les démarches et les perspectives, nous permettra de mesurer ensemble à quelles conditions elles pourraient constituer demain de véritables leviers de développement pour les Ceméa. Témoignant d’une effervescence au sein du réseau, elles doivent pouvoir être identifiables du point de vue de leur rapport à l’Education Nouvelle.
Elles ne se veulent pas exemplaires mais nous donneront l’occasion de débattre de ces pratiques et de leur condition de transférabilité.

3ème axe, rêver au chant des possibles
Au sein même de notre mouvement, il y a aussi des questions, des réflexions qui se parlent par endroit sans réelle mutualisation, sans socialisation à l’échelle du réseau. Nous partageons alors nos visions de ce que pourraient être les Ceméa, de ce qui va bien, de ce qui va mal, de ce que nous ne faisons pas et que nous pourrions ou devrions faire. C’est de ces réflexions-là dont il faut nous emparer. Mettre dans le débat organisé et socialisé des réflexions, des propositions, des questions que nous n’avons jamais considérées ensemble. Certaines se parlent depuis longtemps, semblent faire débat sans jamais avoir été réellement mises au débat.
Des utopies, y compris des utopies oubliées, des expériences à vivre seuls ou avec d’autres, des essais, des expérimentations, tout cela fait partie de notre patrimoine commun, de l’histoire même de notre mouvement. Mais aussi des rêves, des désirs, des envies.
Ce qui nous alerte aujourd’hui parce que nous le projetons vers demain.
Essayons de laisser aller aussi nos imaginations, de fait nourries de nos idées, de nos valeurs.
Osons !
Lesquelles voulons-nous vivre dans les 10 ans, les 20 ans à venir ? Lesquelles devons-nous tenter pour redonner sens à nos actions, pour nous développer, pour mobiliser de nouveaux militants, pour mieux agir notre projet politique ? Quelles expériences concrètes, quelles aventures précises ?…

Un groupe régional de préparation du congrès
Un premier équipage s’est constitué pour travailler au plan de vol régional : Murielle, Gérard, Agnès, Julien, Amélie, Alexandre, Perrine, Olivia et Laurent.
Prochain rendez-vous le 12 novembre dès 15h00, les forces vives sont les bienvenues.

D’autres informations sur le plan de vol, sur les premières directions choisies et les étapes du voyage vous parviendront dans un second temps.
Besoin d’informations ? Envie de rejoindre l’équipage d’organisation ? contactez un des membres, Amélie par exemple : apetitgombert@cemeanpdc.org ou au 03.20.12.80.03

L’association régionale prendra en charge les frais de transport et la participation demandée aux militants s’inscrivant au congrès.
Tu as envie de participer au congrès, rejoins nous en te pré-inscrivant ici !

Pour l’association,
Amélie PETIT-GOMBERT,
Chargée de communication
apetitgombert@cemeanpdc.org
et Laurent VERDIERE,
Directeur des Ceméa Nord-Pas de Calais