Rechercher

   
Contactez-nous
Vous pouvez nous contacter via notre formulaire de contact.
Cliquez ici

Regard sur un séjour d’Apprentis et Lycéens en Avignon

Posté le 12/03/10Par admin 

Cet article est extrait du Rapport d’Activités de l’année 2013 des Ceméa Nord-Pas de Calais.

Au festival d’Avignon en juillet 2013, 125 apprentis et lycéens du Nord – Pas de Calais ont été accueillis et ont séjourné dans un des centre de jeunes et de séjours organisé et animé par une équipe de militants des Ceméa. Plus qu’un endroit pour dormir et manger, l’établissement scolaire réaménagé par l’équipe des Ceméa, la Maison est un lieu de vie collective qui permet d’accompagner des jeunes vers la création contemporaine, de leur permettre d’aller à la rencontre de personnes et de formes artistiques qu’ils ne connaissent pas.

Durant chacun des deux séjours d’une semaine, l’équipe a accompagné ce jeune public à des spectacles, a initié et incité les échanges entre spectateurs et artistes mais a aussi mis en œuvre des moments de pratique d’activités d’expression.

Ces jeunes, des apprentis et des lycéens de 15 à 18 ans de tous poils, de tous horizons, aux parcours de formation différents, sont accompagnés de leurs enseignant-e-s ou de  leurs formatrices ou tformateurs. Des lycéens en formation professionnelle Commerce, Administratif ou Mécanique automobile de Lens, St Omer ou Waziers, des lycéens en enseignement général de Roubaix et des apprentis en formation hôtellerie ou restauration à Lille, cet ensemble de jeunes forme un groupe mixte et hétérogène dans leur approche du spectacle vivant. Certains ont une pratique théâtrale, d’autres non. Mais ils ont en commun d’avoir vécu avant le festival,
un accompagnement du spectateur proposé par une militante des Ceméa.
Trois propositions complémentaires qui se résument de la manière suivante : le «voir»,
le «dire» et le «faire».
Chaque matin après le petit déjeuner, des temps d’atelier d’expression sont organisés par l’équipe pédagogique. A l’ombre des arbres dans le parc du lycée ou dans une des salles d’activité, les jeunes se retrouvent par petits groupes de 10 à 15 jeunes avec les animateurs.
Des mises en « je » par petits groupes
Pour la plupart des jeunes apprentis et lycéens, l’expression corporelle, dramatique et donc l’expression de soi n’est pas évidente. Ce n’est pas une activité habituelle que de jouer en étant à l’aise avec son corps, avec sa voix devant les autres. D’abord il est nécessaire de faire connaissance avec les autres, être en confiance et gagner celle des autres au fil du temps si le cadre le permet. L’équipe propose des exercices que l’on peut appeler échauffements où petit à petit on va être amené
à donner et à voir de soi même. Par petit groupes au sein du groupe d’atelier, on va être amené à s’investir et à livrer aux autres quelque chose.
Les différentes activités d’expression et de jeu – travailler avec son corps, jouer avec les mots, donner de la voix, pratiquer des activités plastiques, des activités sonores et musicales – permettent aux jeunes de sortir d’eux des mots, des gestes, des sons.

Se dire bonjour, se dire un mot ou deux sur comment l’on se porte sur son humeur, comment l’on se sent fait aussi partie de ce moment particulier d’échange et de découverte en groupe. Les ateliers sont aussi l’occasion d’échanger et de pratiquer des activités collectives sur le spectacle vécu la veille et / ou de se mettre en appétit pour voir le prochain.
L’équipe d’animation propose de travailler à partir de ce que l’on peut glaner comme informations, comme textes, images, vidéos, sons sur le spectacle. Cette mise en bouche permet de stimuler les échanges sur ce que qui nous relie au spectacle et par ces informations nous projetons des choses sur ce que nous allons voir.
L’atelier est un lieu d’échange, de respect, de partage et un espace de création. Chacun est amené à s’y investir.
Faire un retour sur le spectacle vu
D’abord se souvenir puis essayer de sortir et de mettre des mots ce que l’on a vu, entendu, ressenti. Sortir de soi des gestes, des sons, des mots seul, à 2 à 3 ou plus.. Ecouter, s’écouter, entendre ce que les autres ont perçu, pensé.
A travers le partage, et l’échange, on peut construire une réflexion collective et aborder la place et les codes du spectateur et du spectacle. Les animateurs questionnent, les jeunes aussi. Quelle représentation ai-je de ce qu’est un spectacle ? Qu’est ce que ça veut dire être spectateur ?
Aller voir un spectacle ensemble
Le plaisir de ne pas être seul devant une création, être accompagné, soutenu.
Durant le séjour, les jeunes vont voir 2 spectacles du In choisis avec l’équipe pédagogique.
Aller voir un spectacle à plusieurs, c’est oser aller voir des formes, des créations que l’on ne connaît sans se retrouver seul. A l’issue du spectacle, s’est aussi ne pas se sentir dépourvu face à ce que l’on a pu voir, entendre, ressentir. On échangera à chaud à l’issue de ce temps, mais on y reviendra par le biais d’activité le lendemain en atelier.
Après le spectacle, il peut y avoir la rencontre aussi d’un ou des personnes de l’équipe artistique, tout de suite ou le lendemain. Ces rencontres animées par l’équipe pédagogique des Ceméa, sont l’occasion pour le public de poser des questions aux créateurs, mais également de dire ce qu’ils ont ressenti et perçu, de croiser leurs regards et leurs perceptions. Par ce biais, cela permet à l’artiste de rebondir et d’expliquer sa démarche, ses choix.