Rechercher

   
Contactez-nous
Vous pouvez nous contacter via notre formulaire de contact.
Cliquez ici

Reflet des Échos du festival national du film d’éducation

Posté le 12/03/10Par admin 

Les premiers échos du festival du film d’éducation ont été un temps fort de notre mobilisation régionale de ce début d’année 2010.

Le vendredi matin, nous avons accueilli une classe du lycée professionnel Michel Servet et des jeunes suivis par la protection judiciaire de la jeunesse ; le vendredi après-midi, d’autres jeunes de la PJJ et l’ensemble des promotions BPJEPS des Ceméa. Cette journée a donc été consacrée à l’accueil et à l’accompagnement de différents groupes de jeunes dans la découverte du film : « Je veux apprendre la France ». En amont de la projection, nous avons abordé la question des migrations internationales en proposant plusieurs animations. En aval, nous avons cherché à faire émerger le ressenti des jeunes.


Le vendredi soir, après la cérémonie d’ouverture, cent vingt personnes ont assisté à la projection du film « D’une seule voix » et à l’échange avec François- Hugues de Vaumas, production passionné du film. Au travers de cet échange, nous avons abordé le conflit israélo-palestinien et découvert les coulisses de ce film documentaire.


Le samedi matin, soixante-quinze personnes étaient présentes à la projection du documentaire « Je veux apprendre la France » et ont participé à une rencontre avec Claire VERDIER, une collègue de Marion AGUILAR – la principale protagoniste du documentaire. Avec Claire VERDIER, formatrice en FLE (Français Langues Etrangères), les échanges ont porté sur les démarches pédagogiques menées par sa collègue dans le film, des méthodes très proches de celles défendues par les Ceméa. Elle a également évoqué les difficultés et incertitudes que rencontre leur structure à trouver les financements suffisants pour pérenniser leurs actions.


Le samedi après-midi, une cinquantaine de participants sont restés à la table ronde. Ce moment qui, dès la préparation des échos, était apparu indispensable au groupe de pilotage afin d’enrichir les débats, a tenu toutes ses promesses. Au cours de cette rencontre, les trois universitaires ont exposé les fruits de leurs recherches et leur point de vue disciplinaire. Leurs regards croisés sur la « frontière, sujet de tension et sujet d’espérance » nous ont menés dans des univers différents mais nous ont éclairés et ont permis de mieux cerner la problématique posée.

Au regard des retours positifs, du nombre de personnes présentes – militants des Ceméa mais aussi personnes invitées et habitués du Méliès – de la richesse des échanges, nous désirons renouveler cette expérience l’année prochaine. Nous pensons qu’un fil conducteur est indispensable pour orienter le choix des films et les débats. De plus, nous souhaitons poursuivre l’ouverture de ce festival à différents publics : lycéens, BPJEPS, jeunes suivis par la PJJ…

Tout au long des deux jours, des intermèdes conviviaux ont ponctué nos rencontres, ils ont permis de poursuivre les conversations, de faire plus ample connaissance… Merci à l’ENPJJ de nous avoir accompagnés dans cette première édition des échos. Merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce moment.

 

Le comité de pilotage

 

Retrouvez la sélection des photos dans la galerie